Retour au format normal



10. Gentlemen Drivers
GENTLEMEN, DRIVERS, PAU, GRAND, PRIX, HISTORIQUE

15 septembre 2005

reportage diffusé sur France 3 Aquitaine
l’Eclair des Pyrénées (pdf - 621.9 ko) : cinq palois dans l’action
Sud Ouest (pdf - 558.8 ko) : petite chronique d’une Triumph annoncée

Avis de tempête

Les pilotes palois ne se doutent de rien lorqu’ils se présentent au briefing, le samedi : les voitures, conformes à la réglementation FIA "historic", ont été présentées la veille aux vérifications techniques, et aucune remarque n’a été faite sur la dimension des pneus. Et pour cause, comme l’atteste l’extrait de l’annexe K ci-dessous [1], la F.I.A. autorise la monte de pneus Dunlop de section "L" ou "M", sur les GTS construites entre le 1/1/1962 et le 31/12/1965)

extrait de l’annexe K (page 55) - 23.7 ko

Cependant, comme l’explique Jean-Yves Puyo dans son article, il s’agit d’une course privée, dont le réglement présente quelques singularités par rapport à celui de la FIA...

Aussi, lorsque le directeur de course insiste sur la lettre L pour qualifier la taille des pneus Dunlop Racing, cette lettre sonne comme un grand coup de tonnerre, car les spitfires sont chaussées en Dunlop Racing taille M, comme l’année passée ! Nous somme alors samedi midi, et commander de nouveaux pneus n’est pas envisageable...

M comme mesquin

 

Nous sommes alors loin d’imaginer qu’un concurrent puisse menacer de porter réclamation si les commissaires nous autorisent à participer à l’épreuve. Nous l’apprenons à nos dépens dimanche, peu de temps avant le départ. A l’issue d’âpres discussions, nous obtenons finalement le droit d’entrer sur la piste, mais à une condition : les pilotes palois doivent prendre l’initiative d’abandonner et de rentrer aux stands avant le drapeau à damiers, sans quoi une disqualification sera infligée.


Le déluge

Les prévisions météo étaient pessimistes, elles se sont avérées exactes ! A la mi-course, c’est un véritable déluge mêlant bourrasques et trombes d’eau qui s’abat sur la piste. Comme on peut le constater sur la photo ci-dessous, le temps est si mauvais qu’il donne l’impression de rouler de nuit !
La n°100, dont la pression des pneus n’est pas du tout adaptée à cette piste détrempée est très délicate à piloter. Dans ces conditions extrêmes, Christophe se fait surprendre au freinage de la gare, où il réalise une figure artistique peu académique.

 
La spitfire sous le déluge - 66.1 ko
La spitfire sous le déluge
Alors qu’il s’arrête aux stands pour passer le volant à Jean-Michel, la pluie ne faiblit pas, et la piste devient rapidement impraticable : le drapeau rouge annonce alors l’arrêt de la course. De ce fait, les deux Triumph figurent dans le classement final de la course !

la vidéo de l’arrêt au stand

classement final (pdf - 11.9 Ko)



La vidéo ci-dessous a été filmée alors que la course était neutralisée : l’eau ayant entraînée l’arrêt du moteur, Jean-Michel pousse la voiture pour l’évacuer des stands :
la voiture sous le déluge
interview de Jean-Michel sur France Bleu Béarn (wma - 1.6 Mo)
interview de Christophe sur France Bleu Béarn (wma - 1.82 Mo)


[1] article 12.2.2 de l’annexe K (page 55)



<BOUCLE_message>
Erreur dans la requête envoyée à MySQL :
SELECT forums.* FROM spip_forum AS forums WHERE forums.id_article='62' AND forums.id_parent=0 AND forums.statut='publie' ORDER BY forums.date_heure DESC
Table 'jmcracing.spip_forum' doesn't exist
</BOUCLE_message>